Les Compagnons de l’Abbaye de Bonne-Espérance

C’est en septembre 1972, à la veille de l’Année des Abbayes et des Béguinages, que quelques Anciens se réunissent et décident de faire connaître ce site, très fermé à l’époque, et de restaurer les bâtiments de l’ancienne abbaye. C’est d’ailleurs dans l’ancienne abbatiale qu’aura lieu pour la province de Hainaut l’ouverture de l’Année des Abbayes. Un premier concert, qui heureusement sera suivi depuis un quart de siècle par de nombreuses activités culturelles, récolte un franc succès (plus de 700 entrées).

Encouragés par cette première réussite, les Compagnons entreprendront alors divers travaux : plantation de 2.500 rosiers dans le « bota », peinture du hall d’entrée et de l’escalier d’honneur, éclairage du cloître et des réfectoires, restauration du carré des cloîtres…

Entre-temps, ils réussissent à convaincre un brasseur de créer une bière de l’abbaye. Après ces premières entreprises, ils s’engagent dans la restauration de la bibliothèque des chanoines, périlleuse opération financière, car à cette époque, les Compagnons ne peuvent compter que sur 70 % de subsides de la Communauté française. Ils entreprennent également des travaux à différentes toitures afin d’assurer la mise hors d’eau de certains locaux.

En 1986, ils se constituent en A.S.B.L. et sont reconnus par la Fondation Roi Baudouin, ce qui permet l’exonération fiscale aux généreux donateurs. Poursuivant leur effort, ils réussissent la réfection des verrières des cloîtres qui tombaient en ruines. Ils restaurent aussi les bâtiments de la boulangerie et du Moulin qu'ils transforment en un lieu touristique assidûment fréquenté en saison.

Grande consécration pour Bonne-Espérance, l’abbaye est classée site exceptionnel de Wallonie par le Gouvernement wallon. Grâce au dynamisme des Compagnons et aux subsides de la Région Wallonne, de grands travaux de restauration voient le jour : rénovation de la tour, de la maçonnerie extérieure et des toitures de la basilique, de la sacristie et de l’ambulacre, renouvellement des verrières des cloîtres.

Après la basilique, c'est en 2010 à l'aile droite des bâtiments de la cour d'honneur à subir un lifting complet. Nouvelles toitures, isolation, nouveaux châssis, sablage et peinture lui redonnent le lustre d'antan. En même temps, les Compagnons assurent la restauration complète de l'ancienne cuisine du XIIIème siècle.

A ce jour, les Compagnons ont réalisé, grâce aux aides importantes octroyées par la Région wallonne, pour près de 7,5 millions d'euros de travaux et l'avenir s'annonce favorable. En septembre 2012, la Région wallonne a choisi l'Abbaye de Bonne-Espérance pour réaliser le lancement officiel des Fêtes du Patrimoine. On prépare maintenant le sauvetage de la façade et le renouvellement des toitures du corps principal.

D’après Jacques Hainaut